La lune d’une autre nuit

Charlotte Puijk-Joolen
photos vidéo

Jeu de marionnettes, ombres chinoises, masques. Pour enfants à partir de 6 ans.

L’HISTOIRE

Le spectacle ouvre avec des ombres chinoises et un texte poétique: Iris fait un rêve étonnant.
Dans la pénombre on voit Iris qui disparaît par la « Porte des Rêves » et on aperçoit un petit être primitif : la petite Femme des Rêves. Elle soulève une pierre géante et elle ouvre ainsi la scène. Le jeu a commencé.

Morphée, le roi des rêves, apparaît sur scène et il raconte que le Royaume des Rêves est en danger. Il demande à Iris de garder la Pierre des Rêves qui possède des forces magiques.
Iris perd la Pierre des Rêves, et c’est le camelot Dorby, un faune félin qui la trouve : il en est ravi.

Il y a aussi Hypnos, Roi du sommeil et ennemi de Morphée, qui convoite la pierre magique : elle lui permettrait de acquérir le pouvoir absolu sur la nuit. Hypnos utilise sa ruse et réussit à s’emparer de la pierre.
Iris, qui cherche desespérément, est aidé par l’oiseau immortel Huigin. Ensemble ils réussissent à retrouver la Pierre des Rêves.
Dorby, le camelot opportuniste, joue un rôle douteux dans l’histoire tout en y mettant une note humoristique.
Iris, heureuse de pouvoir rendre la Pierre des Rêves à Morphée, peut enfin faire son vœu.
La petite Femme des Rêves fait terminer le spectacle d’un manière aussi mystérieuse qu’il a commencé.

« La lune d’une autre nuit » est un spectacle poétique qui nous raconte l’univers des rêves. Le thème central :  chacun, chaque personne est au fond une histoire qui écrit en permanence sa propre vérité.
« La lune d’une autre nuit » a été joué a plusieurs festivals internationaux , entre autres  au « Tehran International Puppet Theatre Festival- Mobarak », en Iran.


Vidéo

Idée: Charlotte Puijk-Joolen
Texte: Bart van Geldrop, Réécrit par Sybrand van der Werf
Décor et personnages: Charlotte Puijk-Joolen, Sanne Puijk
Jeu: Charlotte Puijk-Joolen, Ananda Puijk
Mise en scène et coaching: Sybrand van der Werf
Charlotte Puijk-Joolen
Technique: Roel Puijk